Extraction de bave d’escargot et Héliciculture

Extraction de bave d’escargot et Héliciculture

Les procédés d’extraction de la bave d’escargot diffèrent selon le lieu et le laboratoire de recherche. L’activité héliciculture tout comme les laboratoires doivent suivre une norme de certification avant de passer à la production. Mais les clauses d'extraction naturelle de la bave d'escargot s’appliquent-elles à tous les pays ? Et qu'est ce que le processus d’extraction naturel de la bave d'escargot ? 

Modes d’extraction naturel de bave d’escargot

Pour extraire la bave d’escargot, certains laboratoires choisissent des méthodes non conventionnelles. Pour cela, ils utilisent une solution à base de chlorure de sodium. Pour 1 kg d’escargot, l’opération consiste à mélanger 5 à 10 grammes de sel avec de l’eau préalablement portée à l’ébullition. Les escargots sont placés par la suite dans un contenant en plastique. Avec la main, on disperse la solution sur les parois pour créer un effet de pluie, les escargots suivront ces traces d’eau et les mucus sortent au fur et à mesure de leurs mouvements. La solution sert à inciter les gastéropodes à bouger. D’autres utilisent le sérum physiologique à la place pour stimuler l’escargot à produire des mucus. 

Les autres exploitations utilisent la solution à base de boue thermale comme mode d’extraction de la bave de ce gastéropode. Pour obtenir une sécrétion abondante, les escargots sont soumis à un traitement composé de boues thermales acides préalablement préparées. Ce processus de stimulation fonctionne correctement si les composants sont bien dosés.

Autres procédés mécaniques

Certains laboratoires moins scrupuleux préfèrent utiliser une décharge électrique pour recueillir la bave d’escargot. L’animal est donc soumis à des chocs électriques et meurt de suite. Utilisé dans certaines exploitation en Amérique du Sud, ce procédé est non conforme aux règlements européen mais surtout participe totalement au non-respect de la vie de l’animal. De telles conditions ne sont pas acceptables pour nous et les associations de protection des animaux. 

D’autres laboratoires utilisent des paniers rotatifs selon le procédé de la centrifugeuse pour extraire le mucus d’escargot. Ces méthodes pour extraire la bave d’escargot, par « dégorgement », sont opposées au respect de l’animal. Malheureusement la loi ne s’applique pas partout de la même manière dans la plupart des pays. 

Les certificats à obtenir

En Europe, pour avoir une mention certifiée et brevetée, il faut compter plusieurs années d’études et présenter son héliciculture à un comité de tutelle pour obtenir les labels Ecocert, Greenlife et Cosmos.  Le laboratoire doit donc se présenter à un expert en Héliciculture pour être reconnu dans le secteur des cosmétiques biologiques et obtenir à la fin l’aval des comités, voire la certification biologique de la bave d’escargot. Nous ferons des articles plus complets sur ces labels dans les prochaines semaines.

Slow Escargot sélectionne des marques engagées dans des procédés de fabrication respectueux de la vie de l’animal.  Profitez bien de votre visite et n’hésitez pas à poser vos questions sur notre site.  

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Sale

Unavailable

Sold Out