La bave d'escargot, cosmétique traditionnel des Incas au Japon

cosmétique naturel escargot belle femme japonaise

 

La bave d’escargot cosmétique traditionnel des Incas et au Japon

La bave d’escargot faisait partie des cosmétiques traditionnels des Incas. Elle a fait son apparition en Asie et notamment au Japon très tôt pour en devenir un ingrédient cosmétique naturel très prisé. C'est dans les années 90 qu'elle arrive en Europe.

La bave d’escargot, actif cosmétique traditionnel des Incas jusqu’au Japon, connait un franc succès dans le monde de nos jours.

BAVE D’ESCARGOT : DÉFINITION ET PROPRIÉTÉS

La bave d’escargot peut être définie comme une sécrétion gluante que laisse trainer le mollusque lors de son passage. En effet, ces mollusques laissent derrière eux un genre de liquide gluant, qui en se séchant devient luminescent.

Cette sécrétion muqueuse a deux propriétés :

  • Elle a une propriété lubrifiante qui lui permet de se déplacer aisément. En effet, l’escargot n’a pas de pattes. Il se traine donc au sol pour avancer. Cette sécrétion lui permet donc de glisser sur le sol pour avancer plus facilement ;
  • Elle a une propriété collante, l’escargot peut se déplacer très aisément en position verticale quasiment sur toute sorte de surface, c’est grâce à sa bave qu’elle peut réaliser cette prouesse.

Elle permet également grâce à un principe actif très puissant d’activer une régénération et une purification extrêmement rapide de la peau très prisées dans les instituts de beauté au Japon.

 

BAVE D’ESCARGOT ET USAGE COSMÉTIQUE

La bave d’escargot fait partie des cosmétiques traditionnels des Incas, c’est donc depuis très longtemps qu’ils ont découvert les vertus cosmétiques de cette sécrétion gluante du mollusque. Des champs d’élevage d’escargot sont d’ailleurs implantés en Amérique du Sud depuis fort longtemps et cette tradition cosmétique a inspiré des instituts de beauté japonais.

La bave d’escargot donne à la peau des aptitudes de régénération plus rapide que la normale. On a pu constater chez les utilisateurs de cette bave, des fins cosmétiques. Ils gardent une peau plus « jeune » plus longtemps et cicatrisent beaucoup plus vite que la normale.

Cette caractéristique particulière est d’ailleurs une des raisons pour laquelle cette bave d’escargot, cosmétique traditionnel des Incas jusqu’au Japon, connait un grand succès. En effet, elle est mondialement connue et fait désormais partie de cosmétiques européens et asiatiques.

 


 

> DÉCOUVREZ NOTRE COFFRET ANTI-AGE NATUREL <

 

BAVE D’ESCARGOT : DES TRADITIONS INCAS AU JAPON

L’Amérique du Sud fort de ces nombreuses fermes d’élevage d’escargot fut le premier à mettre en valeur les vertus régénératrices de la bave d’escargot. En 1995, elle débarque en Europe en tant que produit cosmétique, avec la crème Elicina. Ses bienfaits n’ont pas tardé à s’imposer sur le marché cosmétique asiatique, notamment japonais avec la vente des crèmes, sérum, gel ainsi que des séances particulières.

2008 fut l’année de grâce pour la bave d’escargot, ce cosmétique traditionnel des Incas jusqu’au Japon, avec la première preuve scientifique mettant en évidence les propriétés régénératrices exceptionnelles de la sécrétion. En effet, le surpuissant principe actif de la bave d’escargot contient à la fois des propriétés régénératrices et purifiantes bénéfiques pour la peau.

Cette révolution sera menée par les grandes institutions cosmétiques européennes (Suisse, Russe, Française, Espagnole…) qui ne peuvent plus s’en passer. Au Japon, des instituts de beauté ont tenu à garder un usage traditionnel, ainsi, ils utilisent dans leurs séances de soins cosmétiques de vrais escargots pour bénéficier de 100 % du principe actif.


Articles relatifs : 


Puretrend 17 juillet 2018 

Design mag 08 aout 2018

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Sale

Unavailable

Sold Out